L’Accompagnement en Accueil Familial d’Urgence se centre sur 3 priorités : les intérêts de l’enfant, le travail avec les parents en vue, a priori, d’un retour et une présence aux côtés de la famille d’accueil. Lorsqu’un retour auprès des parents est impossible, l’AAFU prépare l’enfant ainsi que ses parents et les accompagnons dans la transition vers son nouveau lieu de vie.

Le projet prend soin de l’enfant de différentes manières. Premièrement, l’enfant conserve un environnement familial et social et permet d’éviter ainsi un nouveau traumatisme dû à un déracinement qui l’engagerait sur du plus long terme. Il évite ainsi l’immédiateté d’un passage institutionnel afin de permettre un travail avec ses parents. Ensuite, cet accueil temporaire représente également une solution à de nombreuses situations d’urgence, auxquelles les institutions, en majorité, ne peuvent répondre directement. L’accueil représente « une trêve» qui permet de souffler, mais oblige aussi toutes les parties à se mettre activement ensemble pour dégager une solution au terme des 45 jours. Enfin, l’enfant est suivi de manière régulière et continue par une équipe pluridisciplinaire spécialisée – psychologue, assistant social et éducateur – . Autant à Nivelles qu’à La Louvière, le lien parent-enfant sera toujours travaillé avec insistance. Ainsi, des rencontres familiales seront organisées; ces visites seront soit libres, soit encadrées, soit médiatisées fonction de la situation.  L’accueil familial d’urgence reste un moyen temporaire, un outil et non une finalité en soi.

Où agit l’AAFU ?

L’AAFU opère prioritairement dans les arrondissements de Bruxelles, Nivelles, Mons et Charleroi, couvrant un territoire d’environ 2688 Kms². Nous intervenons depuis le Siège Social de Nivelles pour les Arrondissements de Bruxelles (19 communes) et de Nivelles (27 communes). Les interventions au départ de La Louvière s’occupent des Arrondissements de Mons (13 communes) et de Charleroi (14 communes). De plus, les Instances de Décision hors arrondissements prioritaires (Tournai, Namur, Dinant, Liège, …) leur adressent également des demandes auxquelles ils répondent, en fonction de leurs possibilités.

En savoir plus